ACUPUNCTURE CELTIQUE

Formation en acupuncture celtique

ACUPUNCTURE CELTIQUE - PRESENTATION

Cliquez pour agrandir l'imageTraitement par « les trois épines de rose », l'acupuncture celtique.

Autrefois, les chevaliers de l'ordre hospitalier piquaient les points palmaires avec des épines de rose, ou cautérisaient certains points, par exemple pour prévenir des épidémies. Actuellement, l'application d'une couleur rouge sur les points (une forme de chromothérapie) s'est révélée efficace. En fonction des symptômes, de l'examen et des phases lunaires, on détermine un ou plusieurs groupes de trois points à traiter.

On utilise des points en triangles avec un angle aigu (28, 35, 42, 49 et 56 degrés) pour les affections aigues. Des triangles avec un angle plus large (63, 70, 77, 84 et 91 degrés) sont indiqués pour les maladies chroniques.

Les avantages de l'acupuncture celtique sont multiples. Il s'agit d'une méthode :

Economique :
Le matériel nécessaire est un rapporteur d'angle et un feutre indélébile rouge.

Indolore :
La piqûre ou la cautérisation de points n'est pas nécessaire, l'information de la couleur rouge placée sur les points est suffisante.

Individuelle :
La forme des mains, des doigts et des lignes palmaires est propre à chacun, avec des caractéristiques uniques décrivant la personnalité, les points forts et les faiblesses à améliorer.

Chronobiologique :
Basée sur les rythmes lunaires, solaires, planétaires et zodiacaux.

Prédictive :
Des incidents sur les lignes palmaires et leur emplacement temporel indiquent les âges à risque de pathologie.

Préventive :
En traitant à l'aide des triangles palmaires, des oligoéléments, de la phytothérapie et d'autres moyens appropriés, on peut voir des lignes apparaître sur la paume, corrigeant  le défaut visible auparavant.

La redécouverte de cette acupuncture européenne confirme le principe que « Tout est dans tout » et qu'il est possible de traiter l'organisme par un « clavier » d'accès aisé : les paumes.

ACUPUNCTURE CELTIQUE - HISTORIQUE

Une méthode de soins utilisant l'acupuncture de points dans les paumes était pratiquée par certains ordres monastiques en Europe. La découverte en Autriche d'un masque et de gants celtiques (datant du septième siècle avant Jésus-Christ) indique une connaissance de points palmaires. Ces gants montrent quatre triangles reliés aux saisons du calendrier celte, ainsi que d'autres notions des rythmes lunaires et solaires.

Par des connaissances familiales remontant à six générations, un médecin russe, le Dr Andrei Taubert, a pu reconstituer et développer cette thérapie traditionnelle. L'enseignement en Suisse a commencé en novembre 2009, composé de l'étude des mains et du traitement.

ACUPUNCTURE CELTIQUE - CHIROLOGIE

Afin de comprendre et pratiquer l'acupuncture celtique, il est nécessaire de connaître la chirologie celtique. Cliquer sur le lien suivant
Chirologie Celtique