ALIMENTATION SAINE

le centre de santé naturelle CESANE propose différents cours pour apprendre à s'alimenter sainement :

COURS DE CUISINE SAINE EN CONSCIENCE (avec séance de Yoga doux pour commencer)

Cliquez pour agrandir l'imageLe centre CESANE propose des ateliers découvertes de goûts savoureux et recettes d'aliments sains. Une thématique particulière est développée lors de chaque atelier :
  • Céréales ancestrales : confection d'un pain sans gluten et sans maïs. Plats au quinoa, fonio, amaranthe, teff, millet et sarrasin.
  • Pousses germées : pleines de vitalité, économiques et variées. Mode d'emploi et utilisation en pratique.
  • Alternatives aux produits laitiers : yogourts au soja ou au riz, laits végétaux (boissons au riz, amande, châtaigne, millet, quinoa).
  • Lumineuses légumineuses : riches en protéines et variées.
  • Cuisines aux algues : dulse, nori.
  • Herbes aromatiques : amies de votre digestion (basilic, carvi, ciboulette,coriandre, cumin)
  • Cuisine aux épices : vertus des épices indigènes et exotiques.
  • Petits déjeuners alternatifs.

Nous commençons par un cours de Yoga doux afin de se connecter au bien-être profond, pour ensuite préparer les plats et les déguster en conscience.
Contrairement aux croyances habituelles, il est également possible de préparer de délicieuses recettes en utilisant uniquement des aliments adaptés aux enzymes humains. Pendant l'atelier, il y aura également des explications sur les ingrédients utilisés, afin de connaître leurs bienfaits.
Vous repartirez en ayant appris à préparer de nouveaux plats et avec les recettes pour pouvoir facilement les faire chez vous.
Ces ateliers sont destinés à toute personne intéressée à apprendre de nouvelles recettes saines. Ces cours conviennent également aux personnes intolérantes au gluten et lactose.
Il n'est pas nécessaire d'avoir un four à vapeur pour faire la recette du pain à la vapeur.

PLACES LIMITEES

DATES : 
  • ATELIER PAIN VAPEUR SANS GLUTEN ET TARTINADES : Vendredi 3 novembre 2017
  • FROMAGES SANS PRODUITS LAITIERS : Vendredi 17 novembre 2017
  • DESSERTS CRUS (RAW FOOD)
  • JUS ET SMOOTHIES



HORAIRES :  de 18h30 à 22h00
MATERIEL : Les ingrédients sont fournis. Une fiche recette est distribuée.
LIEU : Place du Village 1, 1063 Peyres-Possens. Ce village se situe à 10 minutes d'Echallens (30 min. de Lausanne, 1h de Genève)
PRIX : CHF 90.- par soirée avec dégustation des recettes préparées.
ANIMATRICE : Laura Cruz

Possibilité de prévoir d'autres dates à Gland ou ailleurs, si vous êtes un groupe de 6 personnes.

Pour tout renseignement, inscription (vous recevrez une confirmation) ou pour recevoir régulièrement notre lettre d'information, veuillez laisser un message en cliquant sur le lien suivant :

CONTACT

Cours d'Alimentation Saine

Présentation des bases de la nutrition:
  • Protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux et oligoéléments
  • Digestion et élimination

Présentation d'une alimentation adaptée, favorisant les aliments pleins de vitalité: graines germées, céréales ancestrales, fruits et légumes bio et frais.

Eviter les aliments inadaptés aux enzymes humains :
  • Produits laitiers
  • Céréales modernes
  • Aliments cuits au-delà de 110 degrés
  • Aliments pollués par la chimie ou dénaturés par la génétique (OGM)

DATE : A venir : Cours d'alimentation saine de base.
HORAIRE : 9h30 à 17h00 avec une pause pour le repas de midi.
ENSEIGNANT: Le cours est transmis par le Dr Pascal Pointaire

Pour tout renseignement, inscription (vous recevrez une confirmation) ou pour recevoir régulièrement notre lettre d'information, veuillez cliquer sur le lien suivant :

Contactez-nous

ALIMENTATION SAINE - EXEMPLES DE PLATS

Cliquez pour agrandir l'image
Coquillettes de riz sauce safran avec quinoa rouge à la ciboulette.

ALIMENTATION SAINE

Cliquez pour agrandir l'imagePar le Dr Pascal POINTAIRE, médecin pratiquant les thérapies naturelles depuis 1989.

Voici quelques conseils pour adopter une alimentation saine.
Il s'agit de bien choisir, dissocier, mâcher, tolérer et aider ses aliments :

CHOISIR DES ALIMENTS ADAPTES AUX ENZYMES HUMAINS

Nous construisons et entretenons notre corps physique par les composants des aliments. Choisir des aliments de qualité : complets, variés, vivants et surtout adaptés est la base de la santé.

Prenons l'exemple d'un véhicule. Chaque moteur nécessite un carburant adapté à son type. Les personnes qui disent « je me nourris bien, je mange un peu de tout, en quantité raisonnable » revient à mettre dans le réservoir un peu d'essence sans plomb, un peu de diesel, un peu d'essence pour moteur deux temps ! Il y aura rapidement un problème d'encrassage et des dégâts au moteur.

Les « micromoteurs » des organismes vivants sont les enzymes, des protéines spécialisées qui facilitent et accélèrent les réactions biochimiques indispensables au fonctionnement des cellules. Certaines enzymes sont capables de transformer 600'000 substances par seconde. Des transformations chimiques prendraient entre cent millions à dix milliards de fois plus de temps en l'absence d'enzymes, un repas prendrait ainsi 60 ans pour être digéré.
Cette efficacité remarquable est au prix d'une spécificité tout aussi importante : un enzyme est capable de traiter uniquement une substance qui lui est adaptée. On peut comparer cela à une serrure qui ne fonctionne que pour certaines formes de clés.

Si on souhaite aller encore plus loin, on peut choisir ses aliments en accord avec son groupe sanguin. La surface des globules rouges présente des protéines spécifiques à chaque groupe : les antigènes. Certaines protéines des aliments, les lectines, peuvent se lier à ces antigènes et agglutiner les globules rouges. Cela peut perturber la microcirculation et favoriser des réactions inflammatoires. Par exemple, le gluten est une lectine bien connue. Pour plus de détails, consulter le livre « 4 Groupes sanguins, 4 régimes » de Peter J D'Adamo.

DISSOCIER

Eviter de mélanger les fruits et les autres aliments au cours d'un repas. Les fruits sont digérés et évacués de l'estomac en une heure environ. Si on avale d'autres aliments pendant cette période, l'estomac ne se vidange pas, les fruits fermentent dans les intestins, produisant des ballonnements et des gaz.

Il est important d'intervenir sur l'ensemble des ces facteurs. On voit ainsi que la santé est un ensemble de conditions nécessaires, mais non suffisantes isolément.

Le Dr Pascal POINTAIRE et le Centre de Santé Naturel CESANE organise des cours et des ateliers – repas pour une alimentation saine et adaptée.

LES ALIMENTS INADAPTES AUX ENZYMES HUMAINS

A l'inverse des poisons ou des aliments avariés provoquant des réactions rapides, les aliments inadaptés perturbent l'organisme insidieusement :

  • En encrassant toutes les cellules, ainsi que le milieu extra-cellulaire (toxines). Cette intoxication chronique est le fondement de toutes les maladies de civilisation (cancers, maladies cardio-vasculaires, dépression, arthrose, cataracte, diabète, Alzheimer). On trouve sur le site www.seignalet.com des résultats impressionnants sur 91 maladies des plus fréquentes, en évitant les aliments inadaptés. Par exemple : huit fois moins d'infarctus et dix fois moins de cancer chez 1200 personnes suivies pendant six ans !

  • En bloquant les sites actifs des enzymes.

  • En perturbant le système immunitaire : les allergies (asthme, rhume des foins, eczéma) et les maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaque ou la polyarthrite rhumatoïde.

A la suite des travaux de la doctoresse Kousmine et de Guy-Claude Burger, le Dr Jean Seignalet a suivi et traité avec succès des milliers de patients, en leur demandant d'éviter principalement quatre groupes d'aliments inadaptés :

LE PROBLEME DES PRODUITS LAITIERS

Cliquez pour agrandir l'imageLa publicité pour les produits laitiers a réussi à faire gober à la majorité de la population les équations suivantes :

« Calcium = produits laitiers », ainsi que « Pas de produits laitiers = ostéoporose »

Cette intox, sur tout les plans : physique, psychique et publicitaire, ne résiste pas à la constatation de simples faits :
  • Les animaux producteurs de lait, les vaches par exemple, ne mangent pas de fromage, ni de yaourts. Elles ne boivent pas leur « ration-quotidienne-indispensable » de lait, ne font pas de fondue ni de raclette. Ces vaches trouvent donc bien ce fameux calcium ailleurs : dans les végétaux.
  • Chaque espèce de mammifère est bien adapté au lait de sa propre espèce et cela jusqu'au sevrage, étape à partir de laquelle tout mammifère entretient naturellement son squelette sans lait. Le lait de vache est fait pour les veaux. Iriez-vous naturellement téter les pis d'une vache ou d'une chèvre ?
  • L'ostéoporose est due à la raréfaction de la trame osseuse (due à manque d'ensoleillement, de vitamine D, d'activité physique, entre autre) et rarement due à une carence en calcium.
  • Statistiquement, les pays dans lesquels on trouve le plus d'ostéoporose sont ceux où l'on consomme le plus de produits laitiers. Les protéines du lait sont très acidifiantes et l'organisme tamponne cette excès d'acides en prélevant le calcium des os.
  • Cette aberration alimentaire est liée à l'apparition des premières civilisations avec la sédentarisation, la domestication et l'élevage, il y a environ dix mille ans. La consommation des laitages est apparue à cette époque et nos enzymes ne sont pas prévus pour les caséines des laits animaux.

 

LE PROBLEME DES CEREALES MODERNES

Cliquez pour agrandir l'imageCelles que je surnomme les « céréales killer » ont été créées par l'être humain.

Au néolithique, on passe de la cueillette sauvage à l'agriculture. Il y a environ dix mille ans, les peuples sédentaires croisent deux céréales ancestrales, le petit épeautre et l'herbe folle. Le résultat de ces premières manipulations est le blé dur, qui contient deux fois plus de chromosomes que ses parents. Le blé dur est croisé à nouveau avec un parent proche, donnant le blé tendre ou froment. Celui-ci contient 21 chromosomes au lieu de 7 dans les céréales d'origine.

Ces transformations génétiques ne sont pas anodines : pensez que le mongolisme est dû à un seul chromosome surnuméraire.

D'autre part, le maïs sauvage mesurait trois centimètre, à comparer avec la taille des épis modernes.
Dans une moindre mesure, le seigle, l'orge et l'avoine ont été transformés.
Par contre : le riz, le sarrasin, le sésame, le millet, le quinoa sont restés adéquats.

LA TOXICITE DES ALIMENTS TROP CUITS

Cliquez pour agrandir l'imageLes aliments cuits au-delà de 110 degrés.

La chaleur excessive est capable de changer la forme des molécules, ce qui peut les rendre inadaptées à nos enzymes. Observer un grain de maïs: soumis à une chaleur intense, il se déforme, se boursoufle en pop-corn. En grillant une pomme de terre, des chimistes ont découvert 450 nouvelles molécules, absente de la patate non cuite. Certaines de ces nouvelles molécules sont éventuellement inoffensives, mais une partie ne sont pas adaptées à nos enzymes et encrassent l'organisme.

LA TOXICITE DES ALIMENTS RAFFINES OU POLLUES PAR LA CHIMIE

Par exemple le sucre blanc, le sel raffiné, les additifs chimiques, les OGM

Choisir plutôt des aliments complets de culture biologique.

BIEN TOLERER SES ALIMENTS

Un moteur mal réglé fonctionne mal, même avec le meilleur carburant. Cela correspond à une intolérance ou une allergie alimentaire.

Il existe plusieurs approches pour enlever les intolérances et allergies. Je recommande et pratique la méthode NAET ou la méthode de Libération des Blocages, qui ne nécessite aucun équipement coûteux, ni pour le dépistage, ni pour le traitement.

Pour détecter les substances non tolérées, nul besoin de prise de sang ou d'injection d'allergènes sous-cutanés : les blocages sont découvert à l'aide du test de réponse musculaire de la kinésiologie. Si quelque chose nous perturbe, notre circulation d'énergie vitale est entravée, et notre force diminue. Cela peut être objectivé en testant la résistance musculaire.

Le traitement consiste à presser des points d'acupuncture dans le dos, en même temps que la personne est connectée à l'information perturbatrice. Cela faire vivre une bonne circulation énergétique à l'organisme. On représente ainsi de manière favorable un aliment qui avait été associé à une situation de stress intense.

Cliquer sur le lien pour plus d'information sur une méthode permettant d'enlever des intolérances ou des allergies sur des aliments.
Méthode de libération

FACILITER LA DIGESTION

La digestion commence dans l'assiette : consommer régulièrement des plantes aromatiques facilitant la digestion : basilic, ciboulette, coriandre, menthe poivrée, origan, thym, sarriette, par exemple.

Au mieux : en les cultivant sur votre balcon, derrière une fenêtre ou dans un jardin. On bénéficie ainsi de l'ensemble de la plante fraîche : sa composition, sa forme et son énergie originale. A défaut, on peut utiliser des poudres de ces plantes, des feuilles séchées pour des tisanes ou des huiles essentielles.

Nos ancêtres consommaient ces plantes lors de la cueillette sauvage. Ainsi, on retrouve un apport naturel en herbes digestives.

MASTIQUER

La digestion continue dans la tête : avec la salive et la mastication. Le stress entraîne une diminution de production de salive (sensation de bouche sèche). Des aliments insuffisamment mâchés arrivent dans l'intestin en trop gros morceaux, empêchant une action efficace des sucs digestifs.

D'ailleurs, un des secrets de longévité d'un centenaire était « Marche et mâche !».

ATTITUDE ET ENVIRONEMENT

APPRECIER
Il s'agit de manger dans un environnement calme. Les traités de médecine tibétaine précisent : manger en compagnie de personnes agréables. Etre conscient de la nourriture et reconnaissant des bienfaits qu'elle apporte. Les aliments sont les émissaires de la Terre - Mère qui nous porte et nous entretient.

PLAN EMOTIONNEL
Selon l'adage hermétique « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut », il existe une résonance entre digestion physique et psychique. Le langage contient un grand nombre de phrases pour imager cette similitude : « Cela m'est resté de travers », « Je n'ai pas digéré cette histoire », « ça m'a noué l'estomac », « ça me gonfle » entre autres.

Prendre conscience des croyances qui conditionnent les réactions et les émotions. Choisir une philosophie de vie orientée vers la sérénité intérieure. Eviter la colère en accueillant ce qui est. Lâcher la tristesse associée au passé en se concentrant sur ce qui est présent. Apprendre à relativiser et développer une confiance en la vie pour éviter les peurs.

Au niveau psychique, éviter des « aliments spirituels » inadaptés, par exemple la sinistrose, les mauvaises nouvelles des mass média. Avant l'arrivée des moyens d'information moderne, les êtres humains apprenaient les bonnes et les mauvaises nouvelles de leur environnement proche. Ce qui bien différent d'apprendre exclusivement la négativité du monde entier.

Article Vivre léger et se désencombrer dans l'alimentation, Hors-série Recto-Verseau juillet 21012

Un article sur l'alimentation et sa symbolique, extrait de la revue Recto-Verseau Hors-série de juillet 2012.
Article Manger léger