PHYTOTHERAPIE

Le mode de vie industrialisé, inadapté aux êtres vivants (humains, animaux, végétaux) et à la terre elle-même, a coupé l'être humain de son rapport naturel aux plantes. Il ne rencontre que des plantes trafiquées, hypertrophiées artificiellement et emballés sous plastique dans des supermarchés éclairés aux néons. Cela est similaire aux humains manipulés, dopés, habillés en vêtements synthétiques et cloîtrés dans des bureaux. Il est vital que chacun renoue contact avec le monde végétal :
Par la cueillette de plantes sauvages pour se nourrir et se soigner.
Par la culture biodynamique, tenant compte des rythmes solaires et lunaires.
En produisant soi-même des graines germées, pleines de vitalité et économiques.
En apprenant des bases de phyto-aromathérapie, ce qui permet de se soigner et de soigner autrui.

Quelle formation et quelle expérience doit avoir un thérapeute pour soigner avec les plantes ?
Il s'agit d'avoir une connaissance minimale en phytothérapie :
Pouvoir reconnaître une plante et la cueillir au bon moment.
Savoir la préparer de manière adéquate : en teinture-mère, dans une huile, en élixir floral, en baume.
Connaître les indications et limitations d'emploi d'une cinquantaine à une centaine de plantes majeures, et déterminer la posologie adéquate à un individu.

PHYTOTHERAPIE - LES AVANTAGES

Cliquez pour agrandir l'imageQuels sont les avantages de se soigner avec les plantes médicinales ?

La multi-dimension. Les végétaux sont composé des plans physique, énergétique, spirituel et symbolique. les informations apportée par chaque niveau résonnent sur nos propres plans. Par exemple, sur le plan symbolique, les feuilles de Ginkgo biloba comportent deux lobes, similaires à la ramification des fibres nerveuses dans le cerveau humain. De multiples recherches cliniques montrent qu'il s'agit d'un remède majeur pour le cerveau, prévenant la démence sénile, améliorant la mémoire, la concentration. Les molécules chimiques artificielles des médicaments allopathiques ne comportent pas tout ces plans.

La synergie. A la différence d'un médicament allopathique synthétique composé d'une ou deux molécules, une plante contient plusieurs centaines de substances actives, qui agissent de concert dans un soin. Par exemple, le pavot de Californie (Eschscholtzia) traite les troubles du sommeil grâce à l'action sédative de la californine et l'effet anxiolytique de la protopine. Ces deux molécules diminument également les spasmes intestinaux. Les mélanges de plantes des médecines traditionnelles indienne, chinoise et tibétaine sont donc des "synergies de synergies".

Formation Phytothérapie 25 jours - 180 heures DATES A VENIR

Possibilité de suivre les modules séparés ou les rattraper l'année suivante
Modules :

DATES A VENIR
Botanique de base : Termes botaniques, nomenclature. Classification des familles de plantes (2 jours).

DATES A VENIR
Plantes printanières. Phytothérapie occidentale et celtique. (3 jours).
Ail des ours, achillée millefeuille, alchémille, bourdaine, bourrache, plantain, pissenlit, bourgeons de sapin, ortie, primevères, fleurs de sureau, fleurs d'aubépine, fraisier et autres.

DATES A VENIR
Biochimie et pharmacologie en phytothérapie. Molécules thérapeutiques ou toxiques présentes dans les plantes. Préparations des plantes à usage médicinal. (2 jours).

DATES A VENIR
Gemmothérapie. Thérapie par les bourgeons. Macéras glycérinés. (2 jours).

DATES A VENIR
Symbolique des plantes. Théorie des signatures et spagyrie (2 jours).

DATES A VENIR
Plantes estivales. Phytothérapie occidentale et celtique. (3 jours).
Bardane, berce, camomille, carvi, centaurée, chélidoine, églantier, épilobe, euphraise, guimauve, lamier blanc, marron d'Inde, mauve, millepertuis, reine des prés, sauge, thym et autres.

DATES A VENIR (Enseignement dans la nature)
Plantes automnales. Phytothérapie occidentale et celtique. (3 jours).
Carotte sauvage, fruits de berce, consoude, raisin d'ours, tormentille, valériane, fruits de sureau et autres.

DATES A VENIR
Plantes hivernales. Phytothérapie occidentale et celtique. (2 jours).
Ecorce de bourdaine, écorce de frêne, écorce de chêne, bourgeons de bouleau, racines de ficaire et autres.

DATES A VENIR
Phytothérapie de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) (2 jours).
Bases de MTC. Les deux polaritéLes cinq mouvements (Bois, Feu, Terre, Métal et Eau) Plantes et remèdes principaux.

DATES A VENIR
Phytothérapie de la Médecine Traditionnelle Tibétaine (MTT) (2 jours).
Bases de MTT. Les quatre Tantras (Gyushi). Les Trois humeurs (Loung, Tchiba et Péguen). Les six saveurs (doux, salé, acide, amer, piquant, astringent) et leur application dans le choix des plantes et des aliments. Plantes et remèdes principaux.

DATES A VENIR
Phytothérapie de la médecine traditionnelle de l'Inde (Ayurveda) (2 jours).
Bases d'Ayurveda. Les trois doshas (Vata, Pitta et Kapha). Plantes et remèdes principaux.

HORAIRE: 9h30 - 17h30 avec une pause à midi.
PRIX : 150.- par journée et 120.- par journée pour les enseignements dans la nature: Plantes printanières, estvivales, automnales, hivernales
LIEU : Place du Village 1, 1063 Peyres-Possens. Ce village se situe à 10 minutes d'Echallens (30 min. de Lausanne, 1h de Genève)
ENSEIGNANT : Pascal Pointaire

Pour tout renseignement, inscription (vous recevrez une confirmation) ou pour recevoir régulièrement notre lettre d'information, veuillez laisser un message sur le lien suivant :

CONTACT

PHYTOTHERAPIE - LES METHODES

Les méthodes d'utilisation des plantes médicinales sont nombreuses. Toute forme d'utilisation des plantes montre des domaines plus favorables. Les huiles essentielles agissent puissamment et très rapidement. La gemmothérapie est revitalisante. La spagyrie raffine les végétaux et les rends plus assimilables. Les élixirs de fleurs agissent sur le psychisme. Les hydrolats, les tisanes et les épices sont d'une aide quotidienne.

PHYTOTHERAPIE - PRECAUTIONS

Les végétaux, les animaux et les humains évoluent ensemble depuis des centaines de milliers d'années. Leurs interactions, favorables ou défavorables, sont bien mieux connues que des substances artificielles crées par des apprentis sorciers au service des multinationales intéressées uniquement par le profit. Il s'agit donc de voter pour des politiciens qui vont utiliser nos impôts pour développer la recherche, l'enseignement et l'utilisation correcte des plantes pour la santé.

PHYTOTHERAPIE : LOCAL OU EXOTIQUE ?

Des plantes médicinales de la foret Amazone ou des hauts plateaux du Tibet ont montré leur efficacité sur des occidentaux. Pour des raisons écologiques (transport) et d'autonomie (apprendre à se soigner avec ce qui est présent), il est préférable d'utiliser des plantes locales. D'autre part, les êtres vivants dans un même environnement suivent ensemble les variations du macrocosme. Ils sont donc en résonance. Par exemple, l'amertume des pissenlits est bénéfique pour le foie au printemps.

PHYTOTHERAPIE - UTILITATION INTERNE OU EXTERNE ?

Cela dépend des cas. Des suppositoires aux huiles essentielles sont très utiles dans les affections respiratoires. Les molécules arrivent directement aux poumons sans passer par le foie. En cas de gastro-entérite, on peut faire passer par la peau une grande quantité d'huile essentielle de Ravintsara, puissamment anti-virale, alors que les suppos ou les gélules ressortiraient aussi sec (façon de parler)... Dans des affections sévères, il est utile de combiner plusieurs voies d'accès : gélules, onctions, suppositoires, diffusion.