HYPNOSE MEDICALE

Hypnose Medicale

Pour parler d'hypnose médicale, il convient de rectifier l'image dramatisée par les spectacles d'hypnose, les films ou feuilletons de télévision.
L'état d'hypnose est un état naturel que l'on peut ressentir plusieurs fois par jour. Les ondes cérébrales ralentissent alors et passent en rythme alpha. On l'appelle « état modifié de la conscience », car il se situe entre la veille et le sommeil. Par exemple, en se réveillant le matin : on perçoit les sons, mais ils paraissent atténués ou éloignés. Pendant la journée, on ressent une sorte d'état hypnotique régulièrement, sous forme d'absences, avec regard dans le vide, les « blancs ». Ou encore lorsque l'on effectue une activité de manière machinale : conduire une voiture sur un trajet habituel, en pensant à autre chose : « hypnose de l'autoroute », danser sur une musique répétitive : « transe de discothèque », jouer d'un instrument ou pratiquer un sport, sans penser consciemment aux mouvements à effectuer.

Le point fort de cet état est une réceptivité plus importante de l'inconscient aux suggestions positives.
L'hypnose médicale utilise donc cet avantage pour proposer des exemples d'améliorations possibles, de retrouver des comportements précédents qui étaient plus souhaitables, ou en créer de nouveaux.

En pratique, le praticien cherche à obtenir un état de détente suffisant, par diverses méthodes. Puis il évoque des images, des exemples positifs et des suggestions. Parmi ce qu'il perçoit, le patient en état de relaxation choisit et retient ce qui lui semble bénéfique et utile. Un traitement moyen nécessite entre 5 et 12 séances qui durent entre 15 et 30 minutes.

La majeure partie des problèmes psychologiques proviennent d'émotions, de souvenirs et de comportements involontaires qui sont crées, gérés et modifiés inconsciemment. En effet, il nous est difficile de contrôler volontairement nos émotions. Il est donc logique d'utiliser une méthode qui agira sur l'inconscient.
On se dit « j'aimerais me comporter comme ceci ou comme cela, ou ressentir les événements différemment ». Pourtant il arrive que l'on ne parvienne pas intégrer ces nouveaux schémas dans nos habitudes. Comme si le conscient freinait les possibilités d'évolution par des clichés du type « on ne se change pas si facilement », « on est comme on est ». C'est le mythe de la « personnalité immuable ».
Or nous créons et modifions nos comportements par notre expérience, fruit de notre éducation, principalement pendant l'enfance et l'adolescence, puis de ce que nous vivons et apprenons par la suite. Nous avons bien une nature profonde, mais nos schémas mentaux se modifient continuellement. Ces changements sont souvent imperceptibles, car on dispose pas du recul suffisant pour s'en rendre compte : on se vit au jour le jour. En prenant un peu de distance, on peut se rendre compte qu'on n'a pas le même caractère qu'il y a cinq ou dix ans.
Une des caractéristique de la vie est l'évolution. Tout change. Le monde autour de soi change. Nous changeons et nos comportements se modifient également.

Nous allons évoquer brièvement quelques possibilités de l'hypnose médicale :

  • Améliorer des comportements involontaires : timidité, négativité, émotivité, sensibilité trop forte, intolérance, perfectionnisme. On offre des exemples positifs au subconscient qui peut s'en servir comme d'un modèle pour le reproduire dans la réalité. Il convient également d'observer son dialogue intérieur. La personne avec laquelle on discute le plus est ...soi-même. Souvent, on se conditionne et on se limite soi-même en se disant : « je suis comme ceci...timide, colérique, malade ». Il faut en prendre conscience et remplacer les phrases limitatives et négatives par des « je peux être...confiant, calme, sain ».
  • Permettre de « digérer » des événements douloureux : enfance difficile, chocs émotionnels, traumatismes.
Sur la multitudes de moments difficiles que chacun a déjà vécu, la majorité été bien comprise et ne perturbe pas le présent. Au contraire, les épisodes pénibles bien « transformés » nous donnent plus d'expérience, de maturité et de sagesse. Il arrive pourtant que certains événements, paroles ou gestes nous « restent en travers ». Soit par excès de sensibilité, ou par manque d'expérience, de recul suffisant. Revoir ces épisodes perturbateurs dans un état d'esprit plus détendu et plus mature permet de les dédramatiser. Reconnaître leurs cotés positifs les rend plus acceptables. On ne refait pas le passé, mais on peut améliorer sa façon de le voir et de le ressentir.
  • Améliorer les phobies, angoisses, insomnies et états dépressifs.
  • Traiter des troubles physiques dans lesquels les émotions ou une mauvaise gestion des tensions jouent un rôle important : hypertension dite « essentielle », colon irritable, douleurs d'estomac fonctionnelles, certaines formes d'asthme, douleurs de dos.


Cours Hypnose Médicale

L'état d'hypnose est un état naturel de l'être humain, caractérisé un rythme particulier du cerveau, les ondes alpha. On vit cet état lors de la relaxation, avant de s'endormir ou juste après le réveil, par exemple.
L'inconscient, qui gère notre organisme et nos comportements habituels, est alors plus accessible, moins freiné par le mental conscient. On peut ainsi apprendre à stimuler nos processus d'auto-guérison, ou modifier favorablement les comportements perturbateurs (timidité, trac, dépendances, vulnérabilité au stress, nervosité) qui mènent à des dérèglements des organes. Ce cours en trois parties propose d'apprendre l'auto-hypnose et l'hypnose, des méthodes simples et efficaces, pour faciliter un bien-être psychique et physique durable.

Notre nature profonde et essentielle est la claire conscience, composée de connaissance, félicité et sérénité.
L'activité désordonnée du mental est ce qui nous empêche de vivre cet état naturel.

L'hypnose est un outil puissant pour :
  • Retrouver le bien-être intérieur, notre essence profonde.
  • Diriger le mental plutôt que d'être dirigé par lui. Le mental est un bon serviteur, mais un mauvais maître.
  • Dépasser les mémoires de souffrances, les croyances limitatives (dévalorisation, incapacité, manque) et les habitudes néfastes.

En fait, l'hypnose devrait idéalement nous être transmis dès l'enfance. Nous pourrions ainsi corriger par nous-même et améliorer des habitudes et des croyances.

Les croyances erronées et les limitations peuvent être extérieures, mais elles sont le plus souvent intériorisées et entretenues par notre mental. De la même
façon, un virus peut provenir du monde extérieur et s'installer dans le programme génétique, provoquant des infections aigues ou chroniques. Prenons aussi
l'exemple d'un ordinateur fonctionnant avec des programmes : Un virus informatique peut s'installer dans la mémoire et perturber tout le système. Il s'agit
donc d'extraire le programme viral pour retrouver un fonctionnement optimal. Pour un être humain, c'est reconnaître les schémas de fonctionnement inadaptés,
les croyances falsifiées ou les programmes de vie malsains.

L'idéal serait de vivre sans croyances construites ni pensées artificielles. En étant simplement guidé par notre être supérieur, connecté ou fondu en la conscience
universelle. Mais en attendant cette réalisation, il vaudrait mieux que les pensées utilisées soient les plus favorables pour soi-même et pour autrui.

Contenu du cours :
  • Données de base de psychosomatique : l'interaction entre le psychisme et le corps physique.
  • Description de l'état hypnotique.
  • Enseignement pratique sur l'hypnose.

Nous apprendrons et pratiquerons les étapes suivantes :
1) Observation - Constatation
Apprendre à observer le fonctionnement habituel du mental : les « jeux de l'ego ».
Réaliser quel schéma mental ou croyance est la source de souffrance psychique puis physique :
a) l'avidité – la peur – La colère.
  • L'avidité : l'envie, le désir de posséder.
  • L'appropriation.
  • La possessivité.
  • La peur de perdre.
  • La colère d'être en train de perdre.
  • La tristesse et les regrets d'avoir perdu.

b) Les identifications limitatives : La méconnaissance de notre véritable identité engendre une quête permanente et déstabilisante. Il s'agit de la réponse
à la question « Qui suis-je ? ». On se raccroche à des figures extérieures, des personnalités, des modèles, des idoles, des membres de la famille. Cependant
aucune de ces images ne reflète notre soi profond. On risque ainsi de « se chercher » longtemps. C'est surtout l'arrêt des tourbillons du mental qui nous révèle
notre véritable essence : La pure conscience, de même nature que la conscience universelle dont elle est issue. C'est l'être dénué de tout ses attributs :
apparence physique, traits de caractères, histoire personnelle et familiale.

c) Les résistances au changement
  • La peur de l'inconnu. On dit souvent que l'on préfère vivre dans une souffrance connue que dans un bonheur inconnu.
  • La méconnaissance de nos potentiels profonds.
  • Le manque de foi et de confiance en notre puissance transformatrice.

2) Propositions d'amélioration.
Trouver à l'aide de notre imagination créatrice des « modes de vie » et des « façons de faire » plus agréables et saines, pour remplacer les schémas perturbateurs.

3) Application. C'est ici que l'état d'hypnose peut être utilisé pour intégrer ces possibilités de changement favorable. Une séance d'hypnose comprend les
étapes suivantes :
a) Installation dans une situation la plus confortable possible, en accueillant et en intégrant les circonstances du moment et du lieu
b) Induction par Eye-roll (roulement des yeux).
c) Application des méthodes de relaxation profonde :
  • Tension – Relaxation des muscles.
  • Respiration consciente et observation de ses bienfaits : spontanéité, inspire/énergie, expire/lâcher-prise.
  • Constatation sans jugement du niveau de détente de toutes les parties du corps.
  • Reconnexion à des souvenirs de situations agréables.
  • Comptage couplé à la relaxation.
Cette partie permet de nous approcher de notre nature profonde, de retrouver le calme intérieur et la félicité.
d) Utilisation de l'état de relaxation profonde pour proposer des comportements favorables pour soi et les autres. Utilisation bénéfique de notre capacité
d'anticipation : pré-visualiser la façon la plus optimale à vivre des situations futures. Cet aspect est souvent utilisé par les sportifs pour réussir.
e) Ancrage dans les situations quotidiennes. Suggestions pour la période post-hypnotique.
f) Sortie progressive de l'état d'hypnose.

4) Observer et constater les modifications favorables dans le vécu quotidien.

Cours en 4 parties:
Niveau I (auto-hypnose), Niveau II (pratique d'hypnose), Niveau III (thèmes selon saisons printemps-été en médecine chinoise), Niveau IV (thèmes selon saisons automne-hiver en médecine chinoise).
Il est possible de suivre uniquement le niveau I, ou niveau I et II, ou niveau I,II et III ou 4 à choix. Pour suivre les niveaux III et IV, il est nécessaire d'avoir suivie les deux premiers niveaux.
Les niveaux III et IV concernent les affections qui ont lieu aux différentes saisons.

DATES :
Descriptif des niveaux ci-dessus
Niveau I : Samedi 4 novembre (auto-hypnose)
Niveau II : à venir
Niveau III :  à venir
Niveau IV : Mercredi 6 septembre 2017
HORAIRE :  de 9h30 à 17h30 avec une pause pour le repas de midi.
ENSEIGNANT: Le cours est transmis par le Dr Pascal Pointaire
LIEU : Place du Village 1, 1063 Peyres-Possens. Ce village se situe à 10 minutes d'Echallens (30 min. de Lausanne, 1h de Genève)
PRIX : CHF 150.- par journée, sans les repas.

Pour tout renseignement, inscription (vous recevrez une confirmation) ou pour recevoir régulièrement notre lettre d'information, veuillez laisser un message en cliquant sur le lien suivant :


CONTACT